Société Générale de Cautionnement

DE l'U.B.E.V. A LA SOCIETE GENERALE DE CAUTIONNEMENT :

L'histoire du système de Cautionnement Collectif

Les années mil neuf cent vingt auront été celles d'un défi pour les entrepreneurs de voirie : doter la Belgique d'un réseau routier digne de ce nom.

Dès 1921, ces pionniers constituent l'Union Belge des Entrepreneurs de Voirie (UBEV), qui deviendra 70 ans plus tard la Société Générale de Cautionnement.

A cette époque, la société coopérative s'assigne notamment l'objectif de soutenir les entrepreneurs débutants. En 1926, à l'instigation de l'UBEV, le système de cautionnement solidaire et collectif est adopté par l'Etat et un texte de loi fixe les conditions d'agréation des sociétés de cautionnement. L'UBEV est la première à obtenir cette agréation au Ministère des Finances et plus particulièrement de la Caisse des Dépôts et Consignations.

Au fil des années, le cautionnement collectif connaît un succès croissant.

Le soutien de l'Union Belge des Entrepreneurs de Voirie ne cesse de fournir aux entrepreneurs routiers les moyens indispensables pour doter la Belgique de communications rapides et confortables, satisfaisant aux nécessités d'une circulation de plus en plus dense et aux exigences de sécurité des usagers de la route : depuis la modernisation des voiries jusqu'à la création du réseau d'autoroutes.

Dès 1964, l'Union Belge des Entrepreneurs de Voirie réactualise une première fois sa dénomination pour devenir l'Union des Entrepreneurs Routiers (UER).

En 1985, l'UER décide de répondre aux demandes de plus en plus nombreuses des entrepreneurs généraux du bâtiment. Désormais, une forte part des engagements de la société sont contractés au profit du marché privé, principalement pour des immeubles administratifs, industriels et des complexes de bureau.

Pour traduire plus clairement cette nouvelle orientation, un nouveau changement de dénomination est décidé  en 1991 : L'Union des Entrepreneurs Routiers cède désormais la place à la Société Générale de Cautionnement.

Si en 1921, le but de la société était de procurer une aide et un crédit aux entrepreneurs de voirie débutants, aujourd'hui les ambitions de la Société Générale de Cautionnement sont autres.

A l'heure actuelle, celle-ci agit sur le marché d'une façon totalement indépendante et autonome. Elle participe activement à de grands projets et offre un large éventail de formes de cautionnement.